Navigation


 Publications en ligne


 Retour au forum

La Planète Cibi Francophone   

L'histoire de la Cibi jusqu'à aujourd'hui

Dundee33 | Publié sam 3 Juin - 4:50

Source avec photo ici: http://la-planete-cibi-fr.forumactif.org/t464-l-histoire-de-la-cibi-jusqu-a-aujourd-hui


Bonjour.

Avant toute chose, c'est quoi la CB mise à part un micro, un poste et une antenne ?

La CB (dit Cibi) du nom Citizen Band qui veut dire "Bande du Citoyen" est à vocation de loisir. C’est ce qui la différencie du Radio Amateurisme qui est à vocation technique et d'utilité publique.

Quand et comment est elle apparue ?

Au début, la bande du 27 Mhz était utilisée par l'armée américaine. Pas très satisfait de la qualité de cette bande "poubelle" (sensible aux QRM), donc inutilisable pour des liaisons professionnelles. Elle fut abandonnée après la seconde guerre mondiale. Du coup, le matériel dédié entant en surproduction, fut réformé et vendu dans les surplus Américains.


Un nombre croissant de bricoleurs s'y intéressa. La Cibi ne tarda pas alors à apparaître sous forme d'appareils radio bricolés à partir de pièces récupérées sur des postes bradés.

Pendant ce temps, dans les années 50, les Routiers Américains qui eux s'ennuyaient sur les routes avec leurs longs trajets et voulant rompre la monotonie, sont "tombés" la dessus. Ils ont commencé à les brancher dans leurs camions et à les utiliser. Et vue le coté très intéressant de ce moyen de communication, le "bouche à oreille" c'est répandu comme une "trainée de poudre".


Les fabricants de matériel radio de l'époque observant ce nouveau phénomène ont très bien compris les intérêts qui pouvaient y avoir en jeux. Après avoir connu une période dorée, se traduisant par une forte croissance aux alentours des années 70, 76 et 77, le phénomène CB tentait à se stabiliser avec l'arrivée des premières normes FCC. (L'équivalent de notre ministère des PTT).

Pierre du journal du 11 mètres : Autant que je m’en souvienne, lorsque j’ai débuté étant gamin, vers 1967 cela existait déjà mais pas comme ce que l’on connaît aujourd’hui : Les opérateurs et opératrices avaient des pseudos comme Azur 91 ou Balthazar mais l’on ne parlait pas encore de Cibi, on disait que l’on faisait du «27» ! A cette époque nous utilisions du matériel de surplus militaire du type BC603 et BC604 par exemple ainsi que des radiotéléphones à 6 canaux initialement prévus pour une utilisation professionnelle entre 27.300 et 27.400 en terminaison « 0 » 27.320, 340, etc.

C'est seulement vers 1974, 75 que certains voyageurs comme Mr François Tourres voyant l'engouement pour ce nouveau moyen de communication en ont ramenés dans leurs bagages vers l'Europe. Il y eut le même engouement. Auparavant seuls quelques marginaux se trouvaient sur le 27 Mhz. Du coup, il contacta les responsables de la maison Midland et ils se sont mis à en importer. Puis quelques années plus tard, c'était au tour de Mr Claude Schmitz avec la marque President et Ham. Puis se fut le tour de CB House d'importer des postes mais aussi des accessoires. Les postes n'étaient toujours pas homologués


Une déclaration de détention faite en gendarmerie devint nécessaire : le fameux 30-50. Voilà ce que fut la naissance de la Citizen-band en France. Jusqu'à la fin de 1980, le marché Français de la Citizen Band connu une période extrêmement florissante. Aucune norme n'existait officiellement et l'on assista à un véritable déferlement de transceivers de plus en plus attirants et complets comme des multimodes couvrant 240 canaux avec des puissances réglables pouvant atteindre une trentaine de watts et dans certains cas un fréquencemètre incorporé.


Un code : Q , R , chiffres et argot c'est tout naturellement mis en place pour une meilleure compréhension sur les ondes. Ils sont très faciles à trouver sur internet. Le code « Q » fut emprunté aux radioamateurs qui eux-mêmes l’avaient emprunté aux transmissions militaires.

Même le cinéma n'est pas resté insensible à cet engouement. Certains films on vu le jour comme : Citizen Band (1977), Le convoi (1978), Une Virée en enfer (2002).

De même en France la station de radiodiffusion Europe 1 avait créé une émission spéciale dans ces programmes, diffusées le soir et qui s’appelait Cibi 1 dans laquelle les cibistes pouvaient intervenir en direct dans l’émission.


Novembre 1980 : Avant même que les importateurs n’aient eu le temps de s'interroger sur les raisons qui poussait l'administration à interdire toutes les entrées en France de matériel Cibi, une norme est publiée au mois de Décembre. (norme NFC 92411).

Décembre 1980 : Une annonce officielle passe à la radio


[i]Dundee33 : j'étais à ce moment là en voiture avec un de mes frères sur Tours

annonçant la première homologation des postes Cibi pour les 22 canaux FM avec 2 watts. Le canal d'appel était le 11. Il est devenue facile de trouver du matériel Cibi. Même au supermarché du coin.

Dundee33 : Mon premier poste était un petit Phillips 22 canaux FM (que j'avais acheter le 4 Mai 1982)[/i]


Ces postes sont utilisables avec une licence Cibi, qui ne servait qu'à payer une taxe pour avoir le droit d'utiliser un poste Cibi qui eux était accompagné d'une vignette d'homologation qui ressemblait à ça (à quelque chose près car celle ci est de Octobre 1996).


C'est donc un tollé général! Dans les années qui suivent, rares sont ceux qui jouent le jeu de cette réglementation. Les Cibistes n'avaient pas attendu le bon vouloir des Pouvoirs Publics pour redevenir des pirates en boudant les appareils conformes à la réglemntation. Les clubs avaient déjà commencé à faire leurs apparitions et leur représentants parmi lesquels Mr Bernard Arnut (Cibiste depuis 1971) et Président de la F.F.U.C.B. (toujours actif aujourd'hui) ont très rapidement demandé une modification de cette homologation vers quelque chose de plus adapté : Une centaine de canaux avec 4 watts d'émission et tous les modes de modulation FM/AM/BLU.

Certain responsables d’associations ont écris au politiques et les ont rencontrés afin de définir ces projets d’extensions de la norme apparue précipitamment.

Du coup en 1982, cette norme (NFC 92411) fut annulée pour vice de procédure.

1983 : Modification de l'homologation des postes Cibi passa ainsi de 22 canaux FM à 40 FM/AM/USB/LSB avec une puissance d’émission maximale de 4 watts crêtes sous la norme NFC 92412.


[i]Dundee33 : J'ai aussitôt eu un Tagra ... 40 canaux AM/FM pour passer très rapidement sur un poste multimode : Pacific3. A l'époque, j'étais installer dans un foyer de jeune travailleur sur Orléans. L'antenne (une Tagra torsadé noir) était fixé sur une valise en alu raccorder à un radiateur. Mon premier contact en USB a était le Liban durant l'été 1983). Les vendredi soir on ce retrouver généralement sur le parking de la gare pour y organisé une "chasse au renard". Une voiture partait se cacher quelque part et déclencher une porteuse musical sur un canal prédéfini. Il fallait être le plus rapide pour le retrouver. Cela ce terminé par un gastro-liquide.[/i]


Les clubs accompagnés des bénévoles étaient assez souvent sollicités pour les manifestations sportives de toutes sortes, du moment que la Cibi pouvait être utile. Les accidentés de la route n'étaient pas oubliés.

Du moment qu'un Cibiste passait par là, il appelait aussitôt une station fixe (vu que les téléphone portables n'existaient pas encore (ou tout juste Radiocom2000) pour contacter les pompiers, ou se rendaient sur le canal 9 qui à ce moment là était écouté 24H/24 par de nombreux opérateurs et des associations comme celle de l’automobile club de l’ouest ACO Canal 9.

Dans pas mal de régions, en plus du canal 19 principalement réservé aux professionnels de la route, il y eu aussi le canal 27 davantage utilisé par les stations en fixe et les automobilistes. Ceux qui voulaient faire de la longue distance allez sur les 40 canaux supérieurs (donc non homologué). Le canal d'appel étant le 44 (4 sup) en USB ou le 45 (5 sup) en LSB. Ces contacts lointains sont bien souvent officialisés par un échange de carte QSL (carte personnalisé envoyée par la poste).


A chaque époque sa méthode, maintenant on va plus facilement le faire par Internet.


Une véritable course aux contacts lointains rares et parfois surprenants se faisait.

Aujourd'hui, le Dx est toujours très présent. Plus à l'étranger quand France, mais bien présent quand même. Cela a au moins l'avantage de pouvoir se perfectionner dans les langues étrangères. Mais il ne faut pas oublier que la langue française est parlée dans de nombreux pays quand même.


Fin des années 80 jusqu'au début voir milieu des années 90, ce fut le tour d'une autre catégorie d'automobilistes de "s'emparer" de ce formidable outil qu'est la Cibi pour une toute autre utilisation.

De nouveau type de postes n’ayant pour la plupart que 40 canaux AM arrivent sur le marché. Des minis que l'on peu facilement ranger dans une boite à gant. Leur antenne était tout aussi mini.


Les contrôles routier augmentant, ils s'en sont servit comme arme antiradar. Même les Forces de l'ordre étaient aussi équipées Cibi. C'était "le jeux du chat et de la souris".

1990 : Révision de l'homologation des postes Cibi pour... n'apporter aucune modification à ma connaissance.

Puis vers le milieu des années 1990, avec cette nouvelle catégorie de "Pseudo Cibistes" ne respectant rien, vain la chute. La cibi fut victime de son succés. Ce fut un mal pour un bien je dirais, car la Cibi n'a jamais cessé d'exister. Juste devenue plus confidentielle.

Plusieurs phénomènes ce sont produit en même temps : La baisse de la propagation ionosphérique qui elle dépend en grande partie de l'activité du soleil, l'arrivée des téléphones portables, d'Internet et des GPS. Pourtant, sur Internet plusieurs forums CB on vu le jour et pas seulement puisque avec la disparition des magasins spécialisés en Cibi, d'autres on vu le jour sur Internet.

Depuis avec le 21 ème siècle une nouvelle génération de postes Cibi, mieux filtrés et plus performants voit le jour.


Le 2 Décembre 2011 : Arrivée sur Internet d'un tout nouveau site : Le journal du 11 mètres:

http://www.27mhz-news.info/ et c'est sans oublier le forum: Les Ondes du Routier : [url=http://les-ondes-du-routier.soforums.com/index.php]http://les-ondes-du-routier.soforums.com/index.php[/url] ([i]Ouvert à tous[/i]) ce qui permis à la Cibi de trouver un nouveau centre d'intérêt. La preuve que la Cibi et Internet sont parfaitement compatibles et même complémentaires.

Il y a même sur se site une carte de France ou l'on peu s'inscrire pour se localiser. Pendant ce temps, la propagation commence à revenir doucement puisque d’Octobre jusqu'à Décembre on pouvait facilement discuter avec le Québec et également l’ile de la Réunion (pour ne citer qu'eux), ce qui favorise le retour des Cibistes (Amateur-Radio) en station en fixe (au QRA).

Aujourd'hui, cette vignette d'homologation des postes Cibi n'existe plus. C'est pas la peine de la chercher. La taxe est comprise dans le prix du poste.


À propos de l'auteur